Scroller vers le bas
Scroller vers le bas
txt txt

Afin de digérer le lactose, notre corps produit une enzyme appelée la lactase qui décompose le lactose en glucose et en galactose afin de l’assimiler.

Si la digestion ne se déroule pas correctement à cause de l’absence ou de la diminution de la production de la lactase, le lactose n’est donc pas assimilé et se retrouve dans l’intestin où il peut causer différents maux. Ce phénomène est appelé maldigestion du lactose et peut conduire à une intolérance au lactose.

txt txt

Scroller vers le bas
txt txt

La mauvaise digestion du lactose se trouvant dans du lait crée des désordres digestifs qui peuvent être plus ou moins importants, en fonction de l’activité de la lactase résiduelle et des quantités de lactose consommées.

Le lactose non digéré entre dans le côlon où il est fermenté par le microbiote résident, puis cette fermentation bactérienne conduit à la formation de gaz qui peuvent entraîner des ballonnements, des diarrhées et des flatulences.

Il est nécessaire de signaler que l’intolérance au lactose n’a rien à voir avec l’allergie aux protéines du lait de vache qui est habituellement détectée dans la petite enfance, mais peut résulter d’un phénomène physiologique où l’activité de la lactase diminue de l’enfance à l’âge adulte, ce qui peut aboutir à un déficit.

txt txt

Scroller vers le bas
txt txt

Les personnes intolérantes ou ayant des maux de digestion liés à la consommation du lactose ne doivent pas éviter le lait et les produits laitiers, mais plutôt en consommer en petites quantités soit jusqu’à 12 g en une seule fois, soit jusqu’à 24 g et de préférence en petites quantités tout au long de la journée, pendant ou à la fin d’un repas.

Il est également recommandé aux intolérants au lactose de consommer différentes formes de produits laitiers tels que les laits sans lactose ou les yaourts, qui facilitent la digestion du lactose.

Scroller vers le bas
Scroller vers le bas
txt txt

Contrairement à ce que certaines personnes pensent, le lait délactosé n’est pas destiné uniquement aux personnes ayant une intolérance au lactose, mais peut être aussi consommé par toute personne ayant ou pas des maux de digestion liés à la consommation du lait.



Scroller vers le bas
txt

Chez Centrale nous avons conçu un lait sans lactose qui vous apporte autant de protéines, de matières grasses et de minéraux qu’un lait classique Centrale et dans lequel le lactose a été divisé en glucoseet galactose pour être facilement digérable.

txt

Louis Pasteur invente la pasteurisation en 1865. Il s'agit d'un traitement thermique que l'on effectue sur le lait pour éliminer les bactéries tout en préservant les qualités gustatives et nutritionnelles du lait. Ainsi le lait Centrale est 100% frais, fait avec le cœur et sans conservateurs !

Le secret de la longue conservation du lait UHT, c'est simplement la stérilisation. D'abord, le lait est chauffé à Ultra Haute Température, et ensuite il est conditionné dans un emballage stérile. Ainsi il préserve les bienfaits naturels et la fraîcheur du lait collecté chaque matin pendant 6 mois et sans conservateurs !

Le lait Centrale est 100% frais, collecté chaque jour chez nos éleveurs partenaires au cœur de la campagne marocaine.

Centrale effectue environ 1200 analyses qualité sur le lait chaque jour, pour garantir un lait frais, riche, sans antibiotiques, sans conservateurs, et pas mélangé.

Afin de préserver toute la fraîcheur et la qualité de son lait, Centrale veille au respect de la chaîne de froid depuis la collecte jusqu’au point de vente.